Nous toutes, nous aussi

« Harcèlement de rue, harcèlement sexuel et viol sont trois points d’une même dynamique qui, si l’on ne peut en confondre les degrés de gravité, nécessite de reconnaître sa même impulsion de départ : un sentiment de pouvoir qui annule le consentement de la personne que l’on désire pour soi. »
Pour en finir avec le harcèlement de rue

Le 24 novembre 2018, 50 000 femmes et hommes marchaient en France contre les violences sexuelles et sexistes. Une mobilisation organisée depuis plusieurs mois, six ans après les premiers grands soubresauts — à l’ère d’internet — de libération publique de la parole des personnes identifiées comme femmes, concernant les attitudes sexistes et sexuelles dans la rue et dans les transports. Et une année après l’important mouvement #metoo, né d’une série de scandales sexuels concernant des personnalités publiques, permettant de pousser plus loin encore la prise de conscience collective de l’emprise de la violence et des inégalités de genre dans le monde du travail, comme dans les espaces plus intimes. Quelques photos de la mobilisation parisienne.

_MG_9107_MG_9146b_MG_9146d_MG_9156_MG_9182_MG_9146_MG_9146c_MG_9209_MG_9188

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :